Atelier

Raku " Le bonheur dans le hasard"
Le Raku est une abréviation du terme japonais raku-yaki. Le raku est un procédé de cuisson alliant les quatre éléments l’eau, l’air, la terre, le feu. Il est le résultat d’une technique d’émaillage d’origine coréenne qui s’est développée au Japon durant le XVI ème siècle longtemps destinée à la fabrication de bols pour la cérémonie du thé, que chacun cuisait et inaugurait. Cette technique est importée en Occident dans les années 1910 par Bernard Leach.
Les pièces sont cuites une première fois puis émaillées pour une seconde cuisson. Lorsque les pièces atteignent une température entre 800º et 1000º selon l’émail utilisé, elles sont défournées incandescentes, elles subissent un choc thermique immédiat. L’émail craquelle selon le temps resté à l’air puis toujours en fusion elles sont enfouies dans des cuves où j’ai déposé différents matériaux, papier, journaux, copeaux de bois, feuillages etc, pour une dernière cuisson et je couvre. En réduction d’oxygène le carbone dégagé par la combustion des matières organiques pénètre dans les craquelures et parties non émaillées ce qui les noircit définitivement. La multitude des paramètres permettent des résultats variant à l’infini. 
Après le refroidissement les pièces sont nettoyées à l’eau pour retirer les résidus de suie et de cendre.
Le Raku déclenche un engouement des céramistes occidentaux pour sa liberté d’expression et son caractère de pièce unique.